Réinventer les modèles de distribution de médicaments au mozambique


Explorer la volonté et la capacité du secteur privé à fournir des services de transport du dernier kilomètre à la cmam.

Date: 
13 décembre 2021
Auteurs): 
Centre de ressources pour l'Afrique
Image

CONTEXTE

Le ministère mozambicain de la santé (MISAU) et ses partenaires ont élaboré un plan stratégique pour la logistique pharmaceutique (PELF) pour relever les défis de la chaîne d'approvisionnement et élaborer une stratégie nationale cohérente pour la livraison de médicaments à tous ceux qui en ont besoin. La Central de Medicamentos e Artigos Médicos (CMAM) est responsable de la mise en œuvre du PELF. Conformément aux recommandations du PELF, une évaluation du marché des transports (TMA) a été menée en 2018 pour identifier la faisabilité de l'externalisation des transports. L'objectif de l'évaluation était d'explorer la volonté et la capacité du secteur privé à fournir des services de transport du dernier kilomètre à la PCMA. La TMA comprenait des recherches documentaires sur des études antérieures dans le secteur et un vaste processus d'entretiens avec des parties prenantes et des entreprises du secteur privé utilisant la distribution externalisée, des opérateurs de transport tiers et des partenaires logistiques tiers potentiels. Il a été conclu que le secteur privé est disposé et capable, mais avait des inquiétudes quant à la capacité de la PCMA à effectuer des paiements réguliers et en temps opportun, compte tenu de la complexité de la gestion financière dans le secteur public. À l'époque, CMAM avait déjà des contrats avec des opérateurs de transport tiers au niveau supérieur de la chaîne d'approvisionnement pour desservir les entrepôts centraux jusqu'aux dépôts provinciaux et a décidé d'explorer comment assurer la livraison du dernier kilomètre des médicaments grâce à l'externalisation.

RÔLE DE L'ARC

En 2017, l'ARC a établi une relation consultative informelle avec le Mécanisme de financement mondial (GFF). Cela a ensuite conduit le GFF à engager l'ARC à rejoindre le partenariat Innovation du secteur privé pour des chaînes d'approvisionnement plus efficaces (PSISC) et à fournir la portée du projet, le courtage de ressources et l'expertise en la matière. En conséquence, ARC a élaboré l'énoncé de travail initial pour le projet de planification des investissements d'externalisation des transports PSISC en 2019 et pour la deuxième phase des travaux en 2020, qui s'est achevée en juillet 2021. En réponse à la demande de soutien de CMAM, ce projet a été établi générer un dossier d'investissement pour la gestion du réseau national de transport pharmaceutique et comparer différents scénarios d'internalisation et d'externalisation. Cette analyse visait à aider la CMAM à motiver et mobiliser le budget nécessaire à la mise en œuvre des recommandations du PELF. Le projet a été mené en deux phases. La phase 1, qui a eu lieu en 2019/20, a estimé les besoins budgétaires de CMAM pour assumer le stockage et le transport à l'échelle nationale, et a identifié la meilleure alternative pour l'étendue de l'externalisation des transports. La phase 2 (2020/21) s'est concentrée sur l'optimisation de la sélection des sites et du dimensionnement des entrepôts afin de minimiser les coûts et d'améliorer les niveaux de service client. La phase 2 a été motivée par une découverte importante selon laquelle le plan initial de 27 entrepôts entraînerait une sous-utilisation (et donc un surinvestissement) à plusieurs endroits. La phase 2 a développé l'analyse des coûts indirects, tels que les frais généraux de gestion, qui a commencé à la phase 1.

RÉSULTATS ET IMPACT

Le soutien de l'ARC aux ministères de la santé se concentre sur le renforcement de six éléments de la chaîne d'approvisionnement. Le travail avec CMAM sur l'optimisation du réseau a renforcé cinq de ces six axes : stratégie, feuille de route d'amélioration, gouvernance, propositions de solutions, budgets et dossiers d'investissement.


APPUI À LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE

Éléments clés : Feuille de route de la stratégie et de l'amélioration

L'ARC et ses collègues partenaires du PSISC avaient l'intention d'aligner les deux phases du projet de mise en réseau et de cadrage et de planification de l'externalisation sur le PELF afin de soutenir sa mise en œuvre aussi efficacement que possible.

IMPACT: ARC a conçu et développé une solution et une feuille de route qui soutiendraient la mise en œuvre des recommandations du PELF.


AMÉLIORER LES CAPACITÉS DE SURVEILLANCE DU GOUVERNEMENT

Éléments clés : Gouvernance

Le travail de l'ARC visait à s'assurer que la CMAM serait habilitée en tant que gestionnaire de la chaîne d'approvisionnement de bout en bout, avec pour mandat d'employer du personnel, de planifier et de dépenser des fonds pour l'entreposage et le transport des produits pharmaceutiques, jusqu'aux points de service, sans fracture dans la chaîne de commandement, essentielle à l'efficacité.

IMPACT: Ce travail peut être utilisé par le gouvernement et les donateurs pour quantifier, planifier et séquencer les investissements et faciliter les discussions sur la politique d'investissement.


OPTIMISER LE COÛT DES MISES À NIVEAU DU RÉSEAU

Éléments clés : propositions de solutions et budgets et dossiers d'investissement Le réseau optimisé pourrait réduire les coûts d'exploitation annuels de la chaîne d'approvisionnement jusqu'à $6 millions par an (30%) si un investissement initial de $60 millions était réalisé pour réviser et étendre la capacité de 35 sites sélectionnés . Un réseau plus simple, avec trois sous-réseaux distincts pour couvrir les régions du nord, du centre et du sud du pays, est beaucoup moins cher que la mise à niveau des 162 sites existants.

IMPACT:

La période de récupération de l'investissement initial est de 10 ans et les coûts globaux (coûts d'investissement plus coûts d'exploitation pendant 10 ans) peuvent être divisés par deux.


Téléchargez cette attestation au format PDF.